La chouette rescapée

Publié par Ulrich Josserand le

La soirée était déjà avancée par cette journée de mars. Il était déjà pas loins de 20h30. Nous étions proche de la pleine lune, la nuit était claire et froide sous ce ciel dégagé. Soudain un gros bruit sourd venant d'une des baies vitrée me fit sursauter. Je m'approche alors de la fenêtre et allume la lumière de la terrasse. Une rare nyctale de Tengmalm a frappé dans nos vitres.
Elle est restée sur le flanc cinq bonnes minutes avant de se relever. Nous avons ensuite attendus 10 minutes avant d’appeler un refuge spécialisé en animaux sauvages proche de chez nous (il est conseillé d’attendre un peu quand un oiseau frappe une fenêtre). Le refuge m’a redirigé vers service Québec qui eux m’ont fournis le numéro d’un agent de la faune qui était de garde. Comme l’oiseau avait bougé les ailes et les pattes pour se relever on se doutait que ce n’était pas cassé. L’agent m’a dit de la laisser et de le rappeler au matin si elle était encore là. Nous l’avons alors veillée. Comme ils faisait froid (environ -12 avec le vent) nous lui avons mis un petit chauffage. Elle est restée sur la galerie les yeux fermés toutes la soirée. Quand on la stimulait en sifflant ou faisant des bruits de hiboux, elle s’éveillait, me regardait et montrait même de la curiosité en étendant le cou. Vers minuit et demi, comme on allait se coucher, on lui a mis un abri (une cabane d’arbre à chat) avec une couverture pour qu’elle puisse se protéger du vent. Elle a passé la nuit dedans. Nous avions mis l’abris avec le trou tourné vers la maison avec un espace assez grand pour qu’elle puisse entrer et sortir. Nous avons des renards qui passent toutes les nuits et voulions la protéger autant que possible. Au matin vers 7h00 j’ai réorienté la porte de l’abri vers la cours face à la direction par laquelle elle était surement arrivée. La chouette m'a regardé avec ses gros yeux jaunes, est sortie et s’est envolée dans le bois en pleine forme après avoir montré de la curiosité envers nous.

La nuit, j'entends souvent des hululements dans les arbres proche de la maison. Depuis cette rencontre, je me demande souvent si c'est elle qui fait sa petite vie dans le bois. En tout cas, c'est une rencontre qui restera longtemps gravée dans ma mémoire !


Partager ce message



← Message plus ancien Message plus récent →


Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant leur publication.