La neige en photo, le petit défi du photographe, partie 2

Publié par Ulrich Josserand le

Nous avons vu dans le précédent article de blogue les bases pour prendre la neige en photo. Nous avons parlé d’exposition et de balance des blancs. Aujourd’hui nous allons faire un complément pour prendre les chutes de neiges en photo.

Un paysage enneigé est toujours beau. Que ce soit un paysage urbain ou un paysage de campagne ou de montagne, la neige ajoute toujours une belle note à une photo. Lors des chutes de neiges, on peut encore renforcer cet effet. La première chose sur laquelle vous pouvez jouer est la vitesse d’obturation. Pour rappel, la vitesse d’obturation est le temps pendant lequel la photo est exposée. Les deux modes sur votre boitier pour modifier la vitesse d’obturation est le mode « priorité vitesse » et le mode « manuel ». Si vous débutez dans ces notions d’exposition et de vitesse, je vous invite à expérimenter en mode « priorité vitesse ». Votre boitier décidera par rapport à votre vitesse des autres paramètres du triangle d’exposition. N’oubliez pas de jouer avec les IL comme vu précédemment !

 

La première chose à retenir est qu’une vitesse rapide va figer les flocons tandis qu’une vitesse lente va au contraire montrer le mouvement. Plus la vitesse sera lente, plus le flocon se transformera en trait. Généralement, je commence à une vitesse d’obturation de 1/250s pour figer les flocons et 1/60s pour montrer le mouvement. À partir de ces bases je joue ensuite avec la vitesse jusqu’au résultat recherché. En effet, ces vitesses sont différentes suivant les conditions météo qui elles définissent la vitesse du flocon ! Un simple coup de vent va obliger à modifier la vitesse ! Plus la vitesse du flocon est élevée, plus la vitesse d’obturation sera élevée pour le figer et à l’opposé, plus la vitesse du flocon est lente, plus la vitesse d’obturation sera lente pour retranscrire son mouvement. Il n’y a donc pas de recette magique, partez de ces vitesses suivant le résultat recherché puis jouez avec.

 

Le problème avec la neige, c’est qu’elle est blanche, souvent sur un paysage blanc. Du coup le flocon est difficilement visible en blanc sur blanc. Il va donc falloir jouer avec les contrastes. On va chercher des objets en contrastes dans l’environnement pour faire la photo. Ça peut être un sapin, une maison ou n’importe quoi qui sera coloré. Le rouge est d’ailleurs une couleur qui offre un excellent contraste dans cette situation. Plus le contraste sera extrême, plus on verra les flocons.

 

Vous pouvez aussi jouer avec les longueurs d’objectifs (focale). Plus la focale est longue, plus elle a tendance à rapprocher les plans et faire ressortir les flocons. Au contraire un grand angle réduira cet effet.

 

Gardez en tête que bien souvent, les chutes neige doit servir de support à la photo et peuvent rarement être le sujet principal. Par exemple, on va prendre une maison en photo (sujet principal) et on va donner une ambiance avec la neige (support).

 

Vous voilà prêt.e à prendre la neige en photo ! Si vous voulez partager vos résultats, n’hésitez pas !


Partager ce message



← Message plus ancien Message plus récent →


Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant leur publication.